Test de Risen 3 Titan Lords

Dans l’univers des RPG, la saga Risen se veut discrète. Il faut dire que la série éditée par Deep Silver n’a pas vraiment la carrure d’un Dragon Age ou d’un Elder Scrolls. Pourtant, les Risen font preuve de grandes qualités mais aussi de lourds défauts. Le dernier épisode de la saga, Risen 3 Titan Lords ne fait d’ailleurs pas exception.

risen 3

Sorti en août 2014, Risen 3 nous propose d’incarner un pirate avide de butins et d’aventures. Après une chasse au trésor ayant mal tourné, notre héros se trouvera dépourvu de son âme. L’objet de sa longue quête sera alors de retrouver son âme et de combattre les maléfices qui envahissent peu à peu le monde.

Les premières minutes du jeu consistent en un didacticiel permettant de découvrir les commandes de base. Des commandes que l’on trouvera plutôt inhabituelles et peu confortables.
Jugez plutôt, sur PS3 pour combattre il faudra appuyer sur rond pour dégainer, sur croix pour frapper et sur carré pour effectuer une roulade de parade. Un choix de commandes plutôt étrange lorsque l’on sait que dans la plupart des jeux c’est plutôt avec la croix qu’on esquive et la touche carré qu’on attaque.

Au cours d’un combat il ne sera pas rare de confondre les touches et de rengainer son arme en pensant esquiver. Assez agaçant à la longue d’autant plus qu’il est impossible de les modifier.

screen risen

A noter que contrairement à Risen 2, il est désormais possible de nager. Dans le précédent opus, toute plongée dans la grande bleue était en effet synonyme de mort immédiate, un comble pour un pirate ! En revanche, l’équipe de développeurs n’a pas améliorer la gestion des chutes qui reste ridicule.

Outre ces commandes, on découvrira d’autres gros défauts dès les premières minutes de jeu. Testé sur PlayStation 3, le jeu souffre d’un frame rate catastrophique, d’un aliasing pénible et de graphismes très datés. Les décors s’avèrent cependant plutôt réussis et enchanteurs tout comme les musiques du jeu.
Les plus esthètes devront sans doute plutôt se tourner vers la version Xbox 360 et PC qui semblent mieux loties en termes de graphismes.

risen 3 capture

On l’aura compris, ce n’est ni le gameplay ni les graphismes qui forment l’intérêt du titre mais plutôt son scénario. L’histoire tient en haleine malgré une profusion de quêtes pas toujours passionnantes et des dialogues mal mis en scène.
On prendra également beaucoup de plaisir à explorer les différentes îles abritant chacune une faune très variée et une multitude de trésors et de quêtes.

risen 3 screenshot

En somme, Risen 3 aurait pu être un excellent jeu si l’ensemble de ses défauts n’étaient pas là pour le pénaliser lourdement. Quoi qu’il en soit, il reste un bon petit RPG occidental à conseiller à tous ceux qui sont prêts à laisser de côté la beauté des graphismes et ne sont pas trop exigeants en termes de gameplay.

risen combat

 Note : 12/20

Les +

– Univers riche avec de jolis décors et un bestiaire impressionnant
– Univers de la piraterie haut en couleur
– Beaucoup de quêtes
– Musiques enchanteresses
– Une bonne durée de vie (20-30h)
– Enfin la possibilité de nager

Les –

– Aliasing douteux
– Frame rate à la ramasse
– Graphismes plus que moyens
– Trop de quêtes ?
– Dialogues mal mis en scène
– Commandes un peu farfelues
– Caméra capricieuse
– Héros sans grand charisme

2 thoughts on “Test de Risen 3 Titan Lords

  1. J’ai toujours été curieux face à cette série. Toujours attiré par les jeux avant leur sortie, les retours sur les défauts m’ont finalement fait repousser mes achats à chaque fois. Vu que mon temps de jeu commence à être limité, je crois que je passerai mon chemin finalement :/

  2. Un RPG dans l’univers de la piraterie, je me suis toujours dit que ça devait être génial. Et au début du jeu tu déchantes pas mal… beaucoup trop de défauts. Mais si tu arrives à passer outre ces défauts tu commences à prendre du plaisir même si ce n’est clairement pas un chef d’oeuvre.
    Par contre oui en termes de temps de jeu, les Risen demandent entre 20 et 30h minimum tant il y a de quêtes annexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *