Ma collection Megadrive

La bataille Nintendo / Sega a fait rage au cours des années 90. Loin d’être seulement marketing, ce duel était également sentimental car il était souvent compliqué pour les joueurs et joueuses de l’époque de choisir entre les péripéties de Mario ou les performances de Sonic. Ce choix cornélien revenait souvent aux parents qui achetaient les consoles et les jeux en fonction des prix, des notations de la presse ou bien un peu au hasard il faut le dire… Et certains parents avaient par chance la main heureuse.

MegaDrive

Mon enfance vidéoludique a été un peu particulière puisque je n’ai jamais eu à trancher entre les deux géants du jeu vidéo. C’est toutefois avec Sega que j’ai mis le pied dans le monde du pixel grâce à mon cousin qui jouait des heures entières à Sonic et Batman Returns sur sa GameGear lors des repas familiaux le dimanche midi chez mes grands-parents.

En ce qui concerne les machines Nintendo, il aura fallut attendre les années 2000 pour que je découvre la GameBoy Color et le fameux Pokémon Jaune. Une vraie découverte qui ne m’aura toutefois jamais vraiment fait décrocher de ma PlayStation et de mes Crash Bandicoot.

DSCN7130

Bien des années plus tard, l’envie m’a pris d’acheter une GameGear bien sûr mais aussi une MegaDrive, une console qui a toujours attisé ma curiosité grâce à ses titres mythiques tels que Sonic the Hedgehog ou Streets of Rage mais aussi à ses nombreux jeux adaptés des licences Disney.
Lors de la constitution de mon petit musée personnel, j’ai pu obtenir une MegaDrive 2 en boîte en relativement bon état avec une dizaine de jeux le tout pour moins de cinquante euros. Plutôt correct même si les jeux ne sont pas tous des hits en puissance ou des pièces de collection inestimables.

DSCN7148

Dans le lot on retrouvera les grands classiques, à savoir les jeux de sport que l’on retrouvera dans presque tous les lots. European Club Soccer, NBA showdown et Fifa 98 font effet partie des jeux courants mais sympathiques tout comme le célèbre Ayrton Seyna Super Monaco GP 2. Des jeux qu’on pourra retrouver pour pas trop chers en brocante ou dans des boutiques de type cash.

Ma petite collection comprend également des titres estampillés Disney, souvent gage de qualité, dont l’excellent Aladdin, le tout aussi bon World of Illusion et le plutôt réussi le Livre de la Jungle.

DSCN7162

On ne pourra décemment pas disposer d’une console Megadrive sans posséder au moins un Sonic, la saga mythique qui a propulsé Sega sur le devant de la scène. Moins indispensable, le jeu The Adventures of Mighty Max reste le plus mauvais jeu auquel j’ai jamais pu jouer dans ma vie de gameuse. Maniabilité désastreuse, graphismes à la limite du supportable, musiques aussi agréables qu’un salon de karaoké un samedi soir et je ne parle même pas du scénario qui n’est qu’un prétexte pour servir aux joueurs un ragoût de pixels confectionné à la va-vite au prix fort.

Collection MegaDrive

En dehors de ce jeu qu’on évitera de posséder dans sa collection, la Megadrive possède quelques jolies perles comme les cultissimes compilations qui permettaient de proposer sur une seule cartouche plusieurs titres. Je possède la compilation Mega Games 1 en loose comprenant Columns (une sorte de Tetris version Sega), Super Hang-On et World Cup Italia ’90 mais je suis surtout fière de posséder la compil Mega Games 2 en boîte avec que des hits incontournables dont le fameux The Revenge of Shinobi, Streets of Rage et Golden Axe. De longues heures de jeux assurées avec des grands jeux de la MegaDrive, un must have pour les joueurs mais pas forcément pour les collectionneurs qui préféreront bien entendu posséder chacun des titres dans leur version boîte individuellement.

DSCN7151

En parlant de boîtes, ma collection MegaDrive dispose de deux boîtiers vides ou presque puisque je possède la notice seule. Hélas il s’agit des boîtiers les plus intéressants, ceux de Street Fighter 2 Super Champion Edition et de The Adventures of Batman & Robin, deux jeux relativement rares et surtout deux jeux excellents que j’aurais aimé pouvoir jouer sur ma console Sega.
Tant pis, j’ai déjà de quoi faire avec Indiana Jones, Taz, Desert Strike et Ren et Stimpy.

DSCN7157

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *