5 bonnes raisons d’être une gameuse

Vous l’ignorez sans doute mais je mène une double vie. D’une part il y a cette fille un brin timide, cachée derrière son clavier, journaliste à temps plein et vraie fille à mi-temps. Et puis, de l’autre côté, il y a cette demoiselle tout sauf en détresse ; aventurière, exploratrice, espionne, traqueuse de dragons, tueuse de zombies, guerrière moyen-âgeuse et j’en passe.
Non je ne souffre pas d’une quelconque forme de dédoublement de la personnalité, j’ai simplement été mordue depuis ma plus tendre jeunesse par une passion hélas trop peu commune parmi la gent féminine, celle des jeux vidéo.NesLorsqu’une jeune, ou moins jeune d’ailleurs, femme franchit la porte d’une boutique de jeux vidéo, les vendeurs n’imaginent souvent pas une seule seconde qu’elles puissent être elles-mêmes gameuses. A croire qu’une fille ne peut acheter un jeu vidéo que si c’est pour l’offrir à son petit ami ou à un copain. Je déteste croiser ce sourire presque moqueur sur le visage de quelques clients ou vendeurs de ce genre de boutiques qui trahissent une pensée du genre : les Sims c’est au fond à gauche ma petite dame.

Mais revenons à nos pixels, comme je le disais précédemment, les gameuses au même titre que tous les joueurs, sont bien souvent victimes de préjugés. Le plus courant d’entre eux étant bien évidemment le fameux « mais les jeux ça rend violent, regarde à la télé ils ont dit que le tueur était un passionné de jeux de guerre ». Ce à quoi je réponds « comme des millions d’autres personnes dans le monde ». Ce rapprochement est presque aussi inutile que de dire « les tueurs avaient tous une brosse à dent ».

Quoi qu’il en soit, bien que les gameuses soient bien souvent marginalisées et considérées comme incompétentes aux yeux de certains, sachez qu’il existe de nombreuses très bonnes raisons de faire partie de cette communauté encore trop confidentielle. En voici d’ailleurs cinq pour vous convaincre de me rejoindre du côté obscur de la manette.gameuse fond diapo

Raison 1 : geeker c’est bon pour la santé

Si vous ne voyez pas vraiment l’intérêt de vous plonger dans un jeu vidéo pendant des heures, les scientifiques eux en ont trouver quelques uns. Saviez-vous que jouer régulièrement pouvait avoir des effets bénéfiques sur votre santé ? Plusieurs expériences scientifiques ont en effet prouvé que les jeux vidéo permettaient entre autre d’améliorer considérablement les capacités visuelles. D’où l’expression universellement connue « avoir une vue de geek ». La revue Sciences Humaines a en outre indiqué dans l’un de ses très sérieux articles que l’attention visuelle des joueurs fatigue nettement moins vite que celle des non-joueurs lorsque ceux-ci doivent rechercher une cible.

On remarque en outre que les joueurs arrivent à appréhender un plus grand nombre d’objets en un seul
coup d’oeil. Ce qui peut être fort utile en période de soldes.
Pas encore convaincues ? Sachez également que des chercheurs ont affirmé que jouer aux jeux vidéo permet de lutter efficacement contre le vieillissement du cerveau. Toujours pas convaincue ? On passe à la raison 2 alors.vinci acRaison 2 : Un apport culturel

A chaque partie de trivial pourcuite (oui oui pourcuite) vous vous faites gentiment moquer par votre manque évident de culture générale ? Révisez vos classiques avec quelques grands jeux vidéo. Eh oui, en plus d’être bénéfiques pour la santé, certains jeux sont également bénéfiques pour notre culture personnelle. Pour exemple, l’incontournable Assassin’s Creed met en scène un assassin dans plusieurs périodes historiques où l’on peut croiser quelques personnages réels à l’instar de Richard Coeur de Lion ou encore Leonard de Vinci.

Le joueur est ainsi plongé dans un contexte historique véritable auquel il va s’attacher et s’intéresser jusqu’à lui donner envie d’effectuer des recherches sur l’époque mise en scène. Bon okay je suis peut-être un poil trop optimiste mais cela dit, les joueurs qui auront un minimum suivi le scénario seront capable de belles perles sur leur copie d’histoire-géo au Bac.

D’ailleurs, il n’y a pas que les connaissances d’histoire-géo qui sont complétées via la pratique vidéoludique puisque de nombreux titres ne sont disponibles qu’en langue originale. Qu’il s’agisse d’anglais ou de japonais, le joueur est confronté à une langue étrangère et peut ainsi apprendre de nouveaux mots généralement très charmants de façon ludique.bioshock infinite columbiaRaison 3: Un moyen d’évasion abordable

La culture et la santé c’est bien beau mais vous ce qui vous intéresse c’est de trouver le voyage le moins cher pour cet été. Ne cherchez plus pour votre prochain road-trip la destination est déjà toute trouvée et pour moins de 60€. Que demandez de plus ? Eh bien, vous voyagerez à volonté en all inclusive le tout sans bouger de votre canapé. On ne fait pas mieux sur le marché.

Pour exemple, lors de mes aventures vidéoludiques j’ai pu explorer l’Amérique à dos de cheval, les vestiges des temples népalais, les cités secrètes du désert saharien ou encore les contrées glacées de Bordeciel.
Des tas de souvenirs, de rencontres et d’images le tout sans prendre le risque de choper une infection ou la tourista.skyrim fond ecranRaison 4 : Stimulation de l’imagination

Si vous demandez à la plupart des gens de vous décrire un joueur on vous donnera la description d’un jeune nerd boutonneux drogué au MMORPG et aux chips dont la dernière douche remonte sans doute à plusieurs semaines. Un être des plus charmants non ? Pourtant sous cette épaisse armure couverte de miettes de sandwich se cache un coeur et surtout un cerveau. Un cerveau capable parfois de grandes choses car comme disait le vieil oncle de Spiderman « un grand cerveau implique de grandes responsabilités ».

Entraîné à maîtriser toutes les combinaisons possibles de touches à crafter toutes sortes d’objets forts utiles virtuellement, ce jeune geek charmant pourrait bien vous pondre l’un des plus beaux poèmes d’amour que vous n’ayez jamais entendu. Pourquoi donc ? Parce qu’il joue aux jeux vidéo pardi !

De nombreux jeux permettent d’interagir directement avec l’univers dans lequel le joueur progresse. C’est le principe notamment des jeux dits bac à sable dans lesquels le joueur est invité à créer lui même ce qu’il désire. L’exemple le plus évident reste le jeu Minecraft où les utilisateurs peuvent bâtir à peu près tout ce qui leur passe par la tête, des maisons, des palais, des bateaux, des monuments ou mêmes des cités entières. Certains sont même allés jusqu’à s’amuser à recréer la cité de Minas Tirith tirée des films du Seigneur des anneaux.
L’imagination du geek est fertile.ps1-crash1.jpgRaison 5 : intégrer la communauté geek

Si les précédents arguments ne vous ont pas convaincu, sachez que devenir gameuse c’est obtenir son ticket d’entrée pour intégrer la grande famille des geeks. Une communauté merveilleuse où tout le monde aime tout le monde ou presque, où l’on peut regarder des dessins-animés peuplés de poneys et d’arc-en-ciel sans risquer le ridicule et où les femmes sont placées sur un piédestal. Car voyez-vous, une gameuse est une espèce plutôt rare de par chez nous, sans doute moins qu’un pokémon légendaire mais tout de même, on ne trouve pas une vraie gameuse dans tous les Pokédex.

Alors toi aussi montes ton level de geekattitude, prends une manette et laisse toi guider dans le monde fantastique des pixels.

6 thoughts on “5 bonnes raisons d’être une gameuse

  1. Le commentaire « point technique » ^^

    Alors… je m’étonnais que sur cet article http://blackstormmuseum.fr/le-blackstorm-museum-passe-a-la-next-gen/ on puisse laisser un commentaire (au bas de l’article, comme souvent) et pas sur cet article http://blackstormmuseum.fr/category/5-bonnes-raisons/ (y’a rien en bas de l’article pour laisser un commentaire)

    Enfin si, on peut laisser un commentaire en cliquant en haut de l’article, près de la date cf. http://pbs.twimg.com/media/BwEmz2QIgAEK907.jpg:large
    (à noter : la mention « zéro commentaires » apparait alors que l’article est bel et bien commenté)

    BREF, ENCORE UN COUP DES ILLUMINATIS bolchéviko-franc-maçons-gays-sionistes-roux-sans-papiers-de-chez-Anonymous…! Sauf que non, pas du tout ^^

    Le mystère de l’article sans commentaire (mais néanmoins commenté, suivez) trouve son origine dans LE CHEMIN d’accès à l’article.
    Regardez c’est magique (si un peu quand même, laissez parler votre âme d’enfant nom de Zeus !) :
    Là, on ne peut pas laisser de commentaire : http://blackstormmuseum.fr/category/5-bonnes-raisons/
    Mais là, on peut : http://blackstormmuseum.fr/5-bonnes-raisons-detre-une-gameuse/

    C’est « /category/ » dans le chemin d’accès qui fée cafouiller le bidule. Il faudrait donc veiller, lorsqu’on linke un article, à vérifier le chemin d’accès qu’on copie/colle/utilise.

    Sur ce, je retourne tweeter comme une floodasse 😀
    Et puis j’ai du level-up qui m’attend, oui môssieur oui madame je me refée les Dragon Quest :3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *