5 bonnes raisons d’être collectionneur de jeux-vidéo

Dans la vie, on peut collectionner presque tout et n’importe quoi, les timbres, les pin’s, les capsules de bière, les rhumes, les conquêtes d’un soir ou encore les disques de Johnny Hallyday mais quand une passion s’empare d’un être, il est difficile de réfréner ses ardeurs. Demandez donc à un akkordiophile de ne plus collectionner les accordéons ou à un tyrosémiophile de ne plus conserver précieusement les étiquettes des fromages qu’il consomme. Impossible ! Tout comme il sera impossible pour un passionné de jeu vidéo, ou plutôt un collectionneur passionné devrais-je dire, de ne pas acheter chaque jeu ou édition collector qui manque à sa collection.

D’ailleurs, il n’existe pas de nom barbare pour définir le collectionneur de jeu vidéo, cet être incompris prêt à dépenser des fortunes pour acheter une cartouche poussiéreuse, s’extasiant comme un petit fou devant un Sky of Arcadia encore sous blister ou bien évoquant tout simplement avec toute la passion du monde ses souvenirs pixelisés sur Tomb Raider et Crash Bandicoot. Quoi qu’il en soit, collectionner les jeux anciens ou récents cela représente quelques avantages …

gaming room collection jeux video

1/ Ne pas nourrir l’empire du dématérialisé 

Le dématérialisé, c’est un peu le Casper vidéoludique, il se présente comme étant un ami mais en fait il fait flipper tout le monde. Et à juste titre ! Si certains sont d’accord pour payer la même somme, ou à quelques euros près, un produit qu’ils ne pourront jamais palper de leurs mains, admirer de leurs yeux, dépoussiérer lors d’un ménage de printemps, retrouver avec bonheur ou amertume lors d’un remue-ménage et puis enfin revendre pour s’offrir un autre jeu, grand bien leur fasse !

Personnellement je n’aime pas nourrir les fantômes avec mon argent, je suis peut-être trop matérialiste mais mon argent lui est bien réel et j’aime avoir en échange quelque chose de plus concret qu’un simple fichier à télécharger alors que pour quelques euros de plus on peut avoir le jeu dans sa boîte avec notice. Un objet qui vieillira bien mieux, prendra plus de valeur qu’un bien immatériel et pourra trôner fièrement sur votre étagère.

De plus, un jeu en version dématérialisée ne peut ni être prêté, ni être revendu et encore moins être mis en valeur dans une collection. Pour quelques euros de plus cela vaut encore la peine d’investir dans les jeux en boîte, non ?

DSCN4593

2/ Retrouver les jeux de son enfance

Quand on est retrogamer c’est bien souvent pour renouer avec les souvenirs de sa tendre enfance, revivre les intenses sessions de pilotages de Starwing sur Super Nintendo, se replonger dans les aventures délurées de Sonic the Hedgehog sur sa console Sega ou bien se ruiner sur les bonnes vieilles bornes d’arcade d’autrefois. La nostalgie est généralement le moteur des collectionneurs mais ces derniers se contentent rarement d’acquérir les seuls jeux de leur jeunesse et accumulent au contraire tout ce qui leur tombe sous la main ou presque.

La découverte de nouvelles perles vidéoludiques, de nouveaux jeux rares et méconnus, bref des pièces de collection que tous n’aura pas forcément dans leur vitrine et qu’ils pourront fièrement exposer. Et c’est bien ça le plaisir de collectionner car nul ne peut prétendre connaître l’ensemble des jeux vidéo sortis dans le monde et à chaque nouvelle découverte, le passionné fait un pas de plus vers le niveau suivant du savoir ultime, celui du collectionneur level 100.

consoles rétro

3/ Avoir une vitrine

 Une vitrine ce n’est peut-être qu’un meuble mais elle permet de mettre en valeur de façon indéniable des objets quels qu’ils soient. De plus, de sa transparence, la vitrine attire forcément tous les regards, un moyen idéal d’inciter les invités et amis de passage à venir jeter un coup d’oeil admiratif à votre petite, moyenne ou grosse collection. Une collection qui sera d’ailleurs ainsi protégée de la poussière mais aussi des chihuahuas, des postillons et des enfants.

Pour mieux mettre en valeur le tout on pourra d’ailleurs agrémenter la vitrine de petite loupiotes, diodes et néons, effets garantis surtout si on installe dans ladite vitrine des figurines issues d’édition collector tel qu’Alduin le dragon de Skyrim ou bien le Songbirg de Bioshock Infinite … Je reviens, je vais voir les prix sur le site d’Ikea…

gaming room collection

4/ Se constituer un petit musée rien qu’à soi

Les collections c’est comme les enfants, ça grandit vite et ça coûte relativement cher. Toutefois, selon les envies de chacun on pourra spécialiser la collection sur tel ou tel type de jeu ou bien même sur une licence en particulier. En ce qui concerne le BlackStorm Museum, tout a commencé avec du retrogaming pour finalement se concentrer sur les éditions collector, cependant cela ne m’empêche pas de développer en parallèle des collections spécifiques tels que ma collection The Witcher ou ma collection Crash Bandicoot.

L’important c’est qu’une collection ressemble à son collectionneur. Inutile de tout collectionner juste pour tout collectionner, cela reviendra à dépenser des fortunes et à accumuler des tas et des tas d’objets pour peu de chose.
Au final, disposer de sa collection c’est pouvoir venir piocher dedans au gré de ses envies, pouvoir jouer à Pac Man puis à l’Ombre du Mordor en l’espace d’un après midi et admirer ses figurines avec délectation. Bref, c’est comme être un gosse dans une boutique de jouets sauf qu’on peut tout toucher, jouer avec tout et faire ce qu’on veut.

DSCN3863

5/ Jouer à qui a la plus grosse

Un jeu éternel auquel se livre les hommes depuis des temps immémoriaux, non non ne niez pas ! Et sur ce terrain là tout y passe, taille de la voiture, de la télévision, de l’estomac et j’en passe. Autant dire que la taille de la collection de jeux vidéo n’est donc pas épargnée par la fameuse comparaison masculine. Fort heureusement, les femmes semblent échapper au phénomène…

Aussi puéril qu’il soit, ce petit jeu peut s’avérer plaisant pour un collectionneur qui éprouvera une certaine fierté à montrer les plus belles pièces de sa collection à ses amis gamers collectionneurs amateurs ou pas collectionneurs pour un sou. En cas d’égalité, on fera jouer d’autres critères que la taille de la collection à l’instar que le prix payé pour chaque jeu pour savoir qui aura eu droit à la plus belle affaire, bref un jeu de fierté et de jalousie enfantin mais qui ravira l’ego masculin de certains et permettra pourquoi pas d’estimer sa collection.

Mais une fois encore, il est important de rappeler que l’important n’est pas d’avoir la collection la plus imposante ou impressionnante, sauf si votre but est de rentrer dans le Guinness Book des records, mais plutôt d’avoir une collection à votre image, qui vous plaise et non pas qui plaise aux autres. Après tout, c’est vous qui hébergez cette collection et c’est surtout vous qui dépensez votre argent pour acheter tous ces objets, pas ceux qui vous jugent.

gaming room

5 thoughts on “5 bonnes raisons d’être collectionneur de jeux-vidéo

  1. Après t’avoir suivi (et te suivre encore, en fait) sur Twitter, je remarque que tu as ce blog … et quel blog !

    Autant les unboxing me surprendront toujours (no offense ^^), autant ton incroyable collection de collectors me fascine ! Punaise c’est très impressionnant et comme tu l’indiques le principe de collectionnite, je trouve ça top 🙂

    • Ah oui découverte tardive, mais heureuse que le blog soit à ton goût 🙂 Pour ce qui est des unboxing, chacun son avis. personnellement je trouve ça intéressant quand on veut acheter un collector de voir un peu à quoi ça ressemble histoire d’être sûr de ce qu’on achète. Je regarde pas mal d’unboxing avant de me décider et vu que j’ai quelques collector en ma possession je me dis que ce serait bien de montrer un peu ce qu’ils renferment 🙂 Dans tous les cas no offense et merci de ton commentaire, ça fait toujours plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *